Forum RPG : Dans l'Université Sekaï au Japon, la vie n'est pas tellement ordinaire. Évoluez sur le campus et en ville ou à l'étranger dans cette ambiance spéciale.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une première approche..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eden Law
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 21

MessageSujet: Une première approche..   Ven 11 Sep - 23:00

Encore changer de lycée, encore changer de ville, encore fuir avant que les gens ne finissent par nous tuer.. C'est pénible à la longue. Mais j'espère que celui la sera enfin le bon, celui où on ne me jugera pas, celui où je pourrais enfin m'intégrer, celui où j'aurai envie de rester. Et pendant que je pense uniquement à moi, Ashley (cf. fiche présentation = petite soeur) subit également les conséquences de mes actes. Quand tout ceci prendra-t-il fin ?

J'étais pleins d'espoirs en m'inscrivant dans ce nouveau lycée même si j'avais la conviction qu'ici, ça se passerait exactement comme partout depuis ce jour là.

A première vue, c'est un lycée basique mais ma rencontre avec la directrice m'a fait comprendre que l'ambiance ici sera quelque peu différente. J'espère que ça m'aidera. Des tensions ont l'air fortes. Au moins, mes problèmes ressortiront moins. J'aurai enfin la paix. Enfin, si je suis pas harcelé par les filles, comme les européennes, qui bavent devant le moindre beau garçon, limite comme des groupies, en mode « Oh mon dieu ! Il est trop beau ! ». Sinon, je vais vite m'énerver.

Je pense que je vais faire comme à mes habitudes et rester à l'écart, musiques dans les oreilles. Avec ça, j'espère au moins que les gens intelligent ne viendront pas m’embêter. Et pour ce qui est des autres abrutis, je les regarderais avec insistance sans ouvrir la bouche, et normalement, ils auront peur et ne m'approcheront plus.

Premières heures de cours, rien à signaler. Des profs intéressant mais assez soporifique, des élèves sages. Je pense que tout ce passera sans tracas. Je crois que je suis passé assez inaperçue. Espérons que cela reste comme ça et que personne ne vienne tenter de communiquer avec moi.
It made me run away to try and come to you
I was robbed at first setting out, so I have
Walked all the way, I’ve never slept in a bed
Now here I am, in rags, will you just let me in?
 
They never liked me, please aunt, don’t let me go
They made my mama unhappy about me
She always loved me dearly, I knew it.
Would you
For my father’s sake
Befriend and protect me, my aunt?


Si seulement ça pouvais être le cas, serait vraiment parfait. Mais on le sait tous, rien ne se passe jamais comme prévu. Et qui sait, peut être que je rencontrerais une jolie fille qui me plaira ? Non, je rigole! Ça risque pas.

Et comme je m'y attendais, à l'heure du repas, alors que j'étais tranquille assis à ma table, en train de manger mes ramens au bœuf, sans faire chier personne, quelqu'un s'approche de moi dans mon dos. Un peu trop près à mon goût. Mais je suis civilisé quand même, pas une bête sauvage. Alors je laisse cette présence me toucher l'épaule et parler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rias Gremory
Admin
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 21
Localisation : Alone In The Dark

MessageSujet: Re: Une première approche..   Sam 12 Sep - 15:53

Enfin arrivée à Tokoha, le voyage fut long, mais agréable, je n'ai cesser d'observer les paysages. Je me sens libéré, comme si je vivais une autre vie, même si j'aurais préféré renaître de mes cendres avec ma défunte soeur... mais il faut que je laisse tout çà derrière moi...

Pour tuer le temps qu'il me reste avant de devoir commencer mon premier jour au sein de l'université, j'ai visité un peu la ville, cinéma, restaurants, un parc où je pourrais bouquiner à l'extérieur, même une gigantesque librairie, il y a absolument tout ce dont je pourrais avoir envie, malheureusement, je n'ai pas le temps de me plonger dans les livres pour le moment.Pour finir mon petit tour en ville, je suis allé voir ma chambre étudiante et vérifiée si toutes mes affaires sont arrivées.

En route pour l'Université, la plupart des habitants que j'ai croisés m'ont saluées comme une personne normale, sa me fait tellement plaisir d'être considérée comme une personne normal et pas une riche héritière de famille noble, j'en avais assez de toute ces courbettes et autres mondanités gênante, enfin çà c'était avant d'arrivé à l'entrée de l'université, il a suffit que je pointe le bout de mon nez devant le portail pour revoir les courbettes, sûrement que des rumeurs ont fait le tour, faut dire aussi que je suis facilement remarquable, j'ai l'habitude de portée des vêtements qui reflètent un peu mon rang... j'espère ne pas devoir supporté çà longtemps.

Après m'être trompée de chemin plusieurs fois, j'ai enfin trouvée le bureau de la directrice, c'était étonnant de voir une jolie jeune femme tenir ce rôle, d'habitude c'était de vieille femme assez autoritaire... Elle m'explique qu'il y avait un certains conflit qui divisait les habitants en deux, et ainsi diviser l'université en deux section également. j'avais été placer dans la section A pour des raisons d'intelligence et de rang social. Personnellement, ces conflit ne m'intéresse pas, j'espère seulement ne pas être entraîner dans ces histoires... après avoir reçu le règlement du lycée, je suis aller rejoindre ma classe, après avoir frappé, le professeur me fait entrée, en attendant qu'elle finisse son monologue de classe, j'observe mes camarades de classes, ils ont l'air sympathique bien que certains semble assez solitaire, comme ce jeune homme aux cheveux blonds...pourtant il semble mignon et sympathique, à peine fini mon observation le professeur me demande si je souhaite me présenter, bien évidemment je ne peux qu'accepter, je suis une Lady après tout...

"Je suis Rias Gremory, enchantée de faire votre connaissance"

Après ma brève présentation, le professeur me confit au délégués de classe et me désigne une place, plus qu'à suivre sagement les cours, même si mon arrivée semble en "bouleverser" plus d'un, entre les filles qui ne cesse de regarder mes vêtements,mes cheveux chuchotant entre elles tout comme les garçon d'ailleurs, je devine déjà le genre de propos qu'ils s'échangent... "t'as vu ses seins", "c'est moi qui sortirai avec" blablabla... c'est triste à dire que lorsqu'on a une poitrine importante, beaucoup d'hommes deviennent des primates, même si je me trouve dans la section dite "intelligente" enfin bref, j'ai l'habitude...
Après la fin des cours, beaucoup d'élèves se précipitent vers moi, me demandant d'où je viens, comment je vis etc... pour éviter de ressurgir le passé, je préfère dire que je vis comme quelqu'un de normal, que je n'ai plus de parents... m'excusant de leur faussé compagnie, je me mets en route pour aller déjeuner, le restaurant est immense et propose des plats en tout genre voir même de différents pays, c'est une première pour moi ! Bref, je commande un classique de la cuisine Anglais, si je puis le dire ainsi : breakfast. Plus qu'à trouver une place, malheureusement, malgré la taille de l'édifice, la place manque à cette heure, jusqu'au moment où je vois une table où se trouve encore ce mystérieux garçon aux cheveux blonds, ce serai une bonne idée afin de se faire le premier vrai ami de ma renaissance, de plus, il semble que les autres élèves se méfie ou alors ont peur de ce jeune homme, sa m'attriste un peu tout comme sa m'intrigue de faire connaissance avec lui... c'est décidé, je prends mon plateau et me dirige vers lui. Pour éviter de lui faire peur je lui fais une petite tape sur l'épaule. Une fois que j'ai son attention :

"ça te dérange pas si je m’assois à ta table ?" en étant la plus souriante possible


j'espère sincèrement ne pas me faire jeter... dans le pire des cas, je n'ai pas trop le choix de m'imposer et je suis bien trop curieuse pour aller voir ailleurs...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une première approche..   Sam 12 Sep - 17:30

C'était peut-être le choix le plus simple et le plus rapide que je n'ai jamais fait. Après tout, la proximité de l'université à chez moi est une chose dont il faut profiter. Enfin... Proximité... Tout est relatif. Le plus simple pour s'y rendre, c'est de prendre la voiture. Le mieux pour prendre la voiture, c'est d'avoir le permis. Mais ce bout de papier, je ne le possède pas. La raison est que je n'avais pas du tout la tête à ça ces derniers temps. Comment conduire si l'on pense à autre chose et qu'on risque de finir dans le tas à chaque instant ? En bref, il n'y a que mon père pour m'amener à l'université. Ainsi que les bus, mais c'est plus long et difficilement supportable. Heureusement, mon père s'est libéré pour me déposer. Je ne voulais pas forcément qu'il fasse ça, même si ça m'évite de marcher.

Le silence qui règne dans la voiture me signale que dorénavant, c'est plutôt à pieds que j'irais en cours. C'est déplaisant, gênant, énervant, mais ça n'évolue pas. Aucun de nous deux n'ouvre la bouche, car on ne veut pas dire ce qui ne va pas. Donc c'est mieux de se taire. Quand je sors de la voiture, je ne lui adresse qu'un signe de la main avant de m'éloigner. Ça peut sembler stupide de faire coucou pour dire au revoir, mais je ne peux pas me défaire de cette habitude. Maintenant, il faut que je me rende chez la directrice pour des papiers, des explications, et je ne sais quoi d'autre. Le mieux aurait sûrement été d'afficher un plan à l'entrée, car les locaux ne sont pas familiers à tout le monde. La rencontre se déroule rapidement. Elle m'explique les choses à savoir, les classes... Finalement, le conflit de la ville s'étend jusqu'ici. Je m'y attendais, mais c'est tout de même étonnant.

J'assiste aux différents cours de la matinée, m'intéressant plus à certaines matières qu'à d'autres. J'ai trouvé un cours si ennuyant que j'ai failli piquer de nez, c'est dire. Et savoir que je vais devoir affronter cette matière à la même heure le même jour me décourage d'avance. Bon, d'un côté, ça offre un superbe entraînement à la résistance contre le sommeil. Le meilleur remède pour sortir de la léthargie provoquée par cette heure mortelle, c'est la sonnerie. Il est aussi l'heure du déjeuner. Ça, ça en secoue plus d'un. Personnellement, je n'ai pas faim. Et je me presse tellement peu que la cafet est déjà presque pleine quand j'arrive. Au moins, je sais que si je prends tout mon temps à choisir mes plats, il n'y aura pas beaucoup de place en moins. Concernant mes choix, ils reposent sur des crudités en entrée, du curry en plat principal, et un fruit au dessert. C'est un choix plutôt aléatoire, tant les plats présentés sont nombreux.

Vient le moment de choisir une place. Je soupire de désappointement en remarquant qu'il n'y a  plus grand chose... Mis à part une table, avec un gars dessus, et une fille qui lui parle, pas encore installée. Elle a l'air d'être pas mal friquée, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Je serais bien resté débattre longtemps pour savoir si je m'installe à cette table, mais sachant qu'il ne reste plus de place, je n'ai pas vraiment le choix. Peut-être qu'ils se connaissent déjà ? Tout en me posant cette question, je pose mon plateau sur la table convoitée.

« Bonjour... Désolé pour le dérangement mais je ne crois pas avoir vu une autre table de libre. »

Je dévisage les deux personnes avant de m'installer. De toute façon, que ça dérange ou non, on n'a pas vraiment le choix. La fille ne s'est même pas encore assise. Je ne vois pas ce qu'elle attend pour le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Law
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Une première approche..   Sam 12 Sep - 18:38

Et comme je m'y attendais, à l'heure du repas, alors que j'étais tranquille assis à ma table, en train de manger mes ramens au bœuf, sans faire chier personne, quelqu'un s'approche de moi dans mon dos. Un peu trop près à mon goût. Mais je suis civilisé quand même, pas une bête sauvage. Alors que laisse cette présence me toucher l'épaule et parler.

- Ça te dérange pas si je m’assois à ta table ?

Non, sans déconner. Elle est sérieuse ? Je me retourne avec l'intention de virer cette nana, et je vois que le restaurant est plein à craquer. Merde, je suis coincé. Je vais devoir me coller à finir mon repas avec elle assise à coté de moi. En plus, je suis bien gâté, une fille sapé comme une princesse avec des seins tellement énormes qu'ils doivent être refait. Ça doit être une nunuche du genre de celles que je ne supporte pas. Avec son sourire niais là ? Mon dieu, je vais mourir.

Si j'ai bonne mémoire, elle est dans ma section en plus. Si elle me trouve sympathique, elle va vouloir me coller toute la journée. Et si je me montre trop gentil, elle va croire que je suis un gars ouvert à la discutions, que je suis fréquentable et va soit vouloir sortir avec moi, soit en parler a ses copines qui vont venir me casser les pieds aussi. Ou, dans le pire des cas, les deux.

Avant que je n'ai le temps de répondre à cette cruche, un autre gars débarque. Lui, il à l'air plus de mon genre, renfermé. Au moins, il me fera pas chier. Par contre, niveau politesse, il a encore de gros efforts à faire.

- Bonjour... Désolé pour le dérangement mais je ne crois pas avoir vu une autre table de libre.


A peine le temps de finir sa phrase qu'il est déjà assis en face de moi en train de manger comme si ma réponse l'importais peu. J'ai bien vu qu'il n'y a pas de places à première vue mais le respect ça existe quand même. Je regarde donc l'autre cruche et lui fais un mouvement de tête pour lui faire comprendre qu'au pire, maintenant, elle ne gênera pas plus. De toute façon, j'ai bientôt fini mon repas. Je n'ai pas l'intention de m'attarder ici avec ces gens. J'espère juste que ça ne tentera pas trop de faire la conversation sur des sujets aussi débiles que les abrutis habituelles.

Je redirige donc le regard sur mon assiette pendant que la fille s'assoie à coté de moi, et prends une première bouché de mon bol de soupe au Tofu.

- Pouah ! Mais c'est infecte ! Comment c'est possible de rater une soupe aussi simple à ce point la ? Ils veulent notre mort, c'est pas possible !

Impossible d'avaler ce que j'avais dans la bouche tellement c'est immangeable. Cette soupe doit au moins avoir 3 semaines. C'est infecte. Je suis sure que le cuisinier à vu le monde qu'il y a et a décider d'en éliminer quelques-uns afin de faire de la place. C'est un scandale !

En criant, je me suis levé d'un bond crachant ce que j'avais dans la bouche et faisant taire tout l'ensemble de la grande salle. Plus un mot ne se faisait entendre. Tout le monde restait fixé sur moi, la plupart la bouche ouverte, avec un regard de merlan frit. Le petit gars et la cruche ne dirent rien non plus. Un silence de mort régnait.

Et merde ! Je me suis encore mis en avant. On va encore me regarder de travers. Génial... Le silence resta un moment. Peut être 5 ou 10 minutes. C'est très long quand c'est toi qu'on regarde comme une bete de foire. Je décide donc de me rasseoir et c'est la que commença les commérages. J'entendais les gens parler autour doucement mais tellement peu discrètement. Une partie des élèves partirent même sans finir leur plats. Je ne savais pas quoi en penser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rias Gremory
Admin
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 21
Localisation : Alone In The Dark

MessageSujet: Re: Une première approche..   Sam 12 Sep - 20:37

"- Ça te dérange pas si je m’assois à ta table ? "

Le jeune homme se tourne alors avec une certaine hostilité, en regardant partout dans la salle.
Je suppose que je ne suis pas la bienvenue, mais il n'a pas le choix malheureusement pour lui.
Comme si ce n'était pas suffisant, il me dévisage, c'est assez désagréable, mais bon... je suis quand même curieuse de savoir si je peux faire de lui un ami ou pas, en un sens sa se révéle être un jeu fort amusant, que dis-je, un défis, étant donné la réaction de ce dernier. À peine ai-je eu le temps de décalé la chaise à côté de lui pour m'asseoir, qu'un jeune homme pris place en fasse du blondinet...

"- Bonjour... Désolé pour le dérangement mais je ne crois pas avoir vu une autre table de libre." Dit-il comme si de rien n'était...

c'est assez désinvolte voir insolent, mais bon, les gens n'ont pas reçu la même éducation que moi je suppose. De plus, il a l'air également sympathique malgré ses manières… Je le regarde en gardant le sourire, ça serai mal parti pour tisser des liens d'amitiés sinon. Le jeune homme qui joue le solitaire me fait un signe de tête me donnant son accord pour m'installer à côté de lui, je suppose qu'il abdique après l'intrusion de l'autre garçon.

« Merci » ,même si il n'a pas l'air d'apprécié ma présence, je me dois d'être polie, tel est mon devoir de lady de la famille Gremory.

Je pose donc mon plateau sur la table et m'installe donc à côté de lui. A peine ai-je bouger les lèvres pour leur demander comment il s'appelait qu'une chose assez surprenant survint : le garçon blond se lève alors d'une traite, recrachant ce qu'il était sur le point d'avaler

-" Pouah ! Mais c'est infecte ! Comment c'est possible de rater une soupe aussi simple à ce point la ? Ils veulent notre mort, c'est pas possible !"

Toute le réfectoire en fut choqué, à croire qu'un dragon a souffler la mort parmi des légions. Malgré cette comparaison assez macabre, je trouve çà...amusant, un jeune garçon qui fait taire toute une assemblée à cause d'une soupe c'est trop comique, je ne peux pas m'empêcher de ricaner, en essayant de le faire en silence, je ne voudrais pas le vexé. Pendant ce temps, des chuchotement peu discrets sont audibles dans toute la salle le concernant, certains lui lancer des regards de travers, d'autre apeurés partirent en laissant leur plateau presque plein. Enfin, je suis assez contente de cette réaction, car il semble maintenant un peu gêné, c'est mignon à voir et sa me laisse une ouverture pour l'aborder. Mais je m'en veux un peu de ne pas pouvoir le rassurer de ne pas être gêné, mais j'ignore comment procéder… je ne voudrais pas lui donner l'impression de me moquer de lui, sa ne ferait que rendre plus difficile son approche. Aller je me lance !

"C'était une belle preuve d'autorité que tu nous à montrer là, c'était à la fois mignon et amusant, sans vouloir t'offenser" lui dis-je en ricanant avec élégance.

"Loin de moi l'idée de me moquer de toi, c'est juste que je souhaite faire ta connaissance, si tu es d'accord bien entendu. Quant à ton repas, si tu le veux je veux bien te donner le mien…" lui affichant un sourire des plus sincères

Je pense que je suis suffisamment sincère pour ne pas qu'il ne prenne mal mes intentions et je suppose que je fais honneur à mon rang en étant généreuse au point de lui offrir mon repas, ce n'est pas comme si j'avais des soucis d'argent, même si mon plateau semble appétissant à souhait.

j'espère qu'il accepteras d'être mon ami...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une première approche..   Sam 12 Sep - 21:29

Que je m'installe à cette table n'a pas l'air de ravir le type. Moi-même, ça ne m'enchante pas. Mais il va falloir faire avec. La prochaine fois, je traînerais moins pour arriver ici. La fille, quant à elle, n'a pas l'air de se départir de son sourire. Débile, mais elle a l'air plus sociable que l'autre. Alors que je pense à ce que je devrais améliorer par la suite, le gars en face de moi se met à crier sur la qualité du repas. De surprise et d'amusement, je manque de m'étouffer avec une bouchée de carottes rappées. Je me tourne sur le côté pour tousser légèrement, éteignant au passage un rire qui veut sortir. Loin de moi l'idée de me moquer, c'est juste que ça m'a surpris, et c'est drôle à voir ! C'était si spontané ! Il est comme ça tout le temps ou c'est une réaction qui s'enclenche  seulement au contact de mauvais plats ?

Le comportement des autres était à la fois prévisible et imprévisible. Certains quittent carrément la pièce, comme s'ils venaient de voir un demeuré en action. Je ne comprends pas cette réaction. Personnellement, je me suis contenté de mettre mes bras au dessus de mon plateau pour éviter de recevoir un peu de soupe qu'il a craché. Je ne crois pas en avoir reçu, mais ça me semblait impératif de le faire. C'était peut-être offensant, et je m'excuserai s'il dit que ça l'était. En attendant, le silence de mort qui a envahi la salle ne disparaît pas. Puis ça monte crescendo, les sujets de conversation tournant autour de la remarque bruyante du gars. Au fond, je suis sûr que plusieurs partagent son avis. Ils ne s'expriment simplement pas avec autant de force que lui.

Quand la fille prend la parole, son ricanement m'évoque une sorcière. Une sorcière doublée d'une reine. La reine des sorcières. C'est mal de juger, mais franchement, un tel rire ne donne pas confiance ! Je me retiens de lui faire la remarque. Quand elle lui sort que sa réaction était mignonne, je n'arrive pas du tout à m'empêcher de rire. J'ai jamais vu quelqu'un dire ça à un inconnu !

« Elle a raison... c'était « mignon » ! Sérieusement, c'est excellent ! D'où t'as appris qu'on disait ça comme ça, toi ? »

Même si je peine à arrêter mon rire, j'y parviens. Il ne faut pas que j'y repense, ça risquerait de me faire rire à nouveau. Cette fille est drôle et désespérante à la fois. C'est gentil de proposer son repas, mais qu'est-ce qu'elle va manger, elle ? Je ne vois pas à quoi rime son altruisme. Je ne me gêne pas pour le lui faire remarquer, soupirant légèrement avant de parler.

« Et tu comptes manger quoi, si tu te débarrasses de ton plat ? C'est bien joli de vouloir faire la sainte, mais c'est largement plus simple de proposer un partage. Ou alors, il peut carrément aller se servir autre chose. »
Revenir en haut Aller en bas
Eden Law
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Une première approche..   Sam 12 Sep - 22:16

Et merde ! Je me suis encore mis en avant. On va encore me regarder de travers. Génial... Le silence resta un moment. Peut être 5 ou 10 minutes. C'est très long quand c'est toi qu'on regarde comme une bete de foire. Je décide donc de me rasseoir et c'est la que commença les commérages. J'entendais les gens parler autour doucement mais tellement peu discrètement. Une partie des élèves partirent même sans finir leur plats. Je ne savais pas quoi en penser.

Les deux qui s'étaient installés à ma table sans vraiment me demander mon avis, se retenais de rire. Le garçon protégea même son plateau repas comme si j'allais cracher dedans. Genre, je suis assez stupide pour faire ça. C'est à la fois gentil de leur part de ne pas se moquer de moi ouvertement mais bon, quand même.

- C'était une belle preuve d'autorité que tu nous à montrer là, c'était à la fois mignon et amusant, sans vouloir t'offenser. Loin de moi l'idée de me moquer de toi, c'est juste que je souhaite faire ta connaissance, si tu es d'accord bien entendu. Quant à ton repas, si tu le veux je veux bien te donner le mien…

Effectivement, cette fille est vraiment cruche. Que va-t-elle manger si je lui pique son plateau ? Et d'abord, est-ce que c'est mangeable ? Puis, quel genre de personne offrirais son repas à un imbecile qu'elle ne connait pas ? Le contact avec elle va vraiment être difficile mais je vais rester courtoie. Elle tente quand même de se montrer agréable. Mais si je ne comprends absoluement pas ce qu'il y a de mignon ou d'autoritaire dans ma réaction face à cette bouffe infâme.

- Elle a raison... c'était « mignon » ! Sérieusement, c'est excellent ! D'où t'as appris qu'on disait ça comme ça, toi ?

Il se moque de moi ou ça se passe comment ? Il est vraiment enigmatique ce gars. Avec sa cicatrice sur la joue. Je pense qu'au moins, avec un mec pareil dans les parages, on ne s'ennuieras pas. Ses réactions ont l'air d'être tout à fait de mon style : Inapproprié et sans respect mais tellement drole au final. Même si, il parrait que, c'est désagréable pour la personne en face. Il manque une nouveau fois de s'étouffer de rire avec de s'adresse à la fille.

- Et tu comptes manger quoi, si tu te débarrasses de ton plat ? C'est bien joli de vouloir faire la sainte, mais c'est largement plus simple de proposer un partage. Ou alors, il peut carrément aller se servir autre chose.

Ah ! Enfin quelqu'un de lucide et réfléchis ! Mais pour pas qu'elle ne s'offense, j'enchaîne directement.

- Non merci mais cette horreur m'a complètement coupé l’appétit. Dis-je avant d'exploser de rire laissant encore le reste du réfectoire perplexe.

Finalement, avec des réactions pareilles de leur part, peut être que je vais rester dans le coin. Ça me divertira un peu autrement que pas la musique. Ca ne peut pas me faire de mal tant que je ne parle pas trop de moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rias Gremory
Admin
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 21
Localisation : Alone In The Dark

MessageSujet: Re: Une première approche..   Sam 12 Sep - 23:49

Je pense que je suis suffisamment sincère pour ne pas qu'il ne prenne mal mes intentions, et je suppose que je fais honneur à mon rang en étant généreuse au point de lui offrir mon repas, ce n'est pas comme si j'avais des soucis d'argent, même si mon plateau semble appétissant à souhait.

j'espère qu'il accepteras d'être mon ami...


Malheureusement, il suffit que je songe à me faire un ami pour que l'insolent se...foutent de ma gueule !! :

« Elle a raison... c'était « mignon » ! Sérieusement, c'est excellent ! D'où t'as appris qu'on disait ça comme ça, toi ? » 

Calme,Rias, calme… Dois-je lui répondre comme à un rebut de son espèce, ou continuer à honoré mon titre ? Je ferai preuve de calme cette fois. Être désagréable pourrais m'enfoncer dans une source d'ennui, du moins désagréable dans le sens d'être une peste de la pire espèce. je vais ignorer ses propos. Après avoir proposer au garçon à côté de moi de prendre mon plateau, il reprend le conflit :

« Et tu comptes manger quoi, si tu te débarrasses de ton plat ? C'est bien joli de vouloir faire la sainte, mais c'est largement plus simple de proposer un partage. Ou alors, il peut carrément aller se servir autre chose. »

Sérieusement, il se prend pour qui lui ?! C'est quand même une déception, moi qui voulait pas de problèmes en arrivant, j'ai gagnée un ennemi le premier jour… Je vais essayer de reprendre mon calme. Tout d'un coup, une grande surprise se fit entendre :

Non merci mais cette horreur m'a complètement coupé l’appétit.  Dit-il avant d'exploser de rire.

Contrairement à son camarade, il est sympathique, sa me permettra d'avoir une discussion avec une vrai personne cependant, je vais envoyer le gêneur voir ailleurs :

"Et toi ? Où as-tu appris à parler et t'exprimer de la sorte ? Que je n'aille pas là-bas…" En lui lançant un petit sourire provocateur et en le regardant de travers.

"Ce n'est pas ton problème, si je souhaite proposer mon plat c'est mon choix ! Après peut-être es-tu jaloux ? Je ne propose pas le partage tout simplement parce que certaines personnes ne supporte pas de manger dans les plats des autres, comme toi par exemple, après tout, tu as protéger ton plat à l'instant. Et si mes manières te dérange, tu peux aller voir ailleurs, maintenant que la place s'est libéré !"


ayant fini de renvoyant, en étant un minimum gentille, je reponds à mon voisin :


"Comme tu voudras" lui dis-je en souriant de nouveau. Comment dois-je t'appeler ?


J'espère que l'établissement n'est pas divisé entre les homme jacassant pour des futilités, manquant de savoir-parler et des manières de rustres et les garçon, sympathique mais à la fois mystérieux et solitaire. Après, je n'ai pas encore rencontrer de fille, avec un peu de chance, ELLES auront des manières plus dignes.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une première approche..   Dim 13 Sep - 0:41

Ça fait plaisir d'entendre quelqu'un rire comme ça. D'ailleurs, il faudrait que je songe à leur demander comment ils s'appellent. Je risque d'oublier, mais c'est toujours une bonne chose à savoir. Plutôt que de les appeler « la fille », « le gars »... Et ça vaut pour un grand nombre de personnes présentes ici. Après tout, c'est souvent plus agréable d'avoir un nom à mettre sur une tête. Cependant, la fille remet mon idée en question dès qu'elle ouvre la bouche. En fait, elle, je ne veux pas savoir comment elle s'appelle. Si elle dit son nom, je l'oublierais certainement pour le remplacer par quelques surnoms pas franchement sympathiques.

Et c'est qu'elle parle, l'autre ! Mais pour dire quoi ? Sérieusement, j'ai l'impression de parler à une idiote qui n'a que son porte monnaie pour faire sa richesse. Finalement, la majorité des femmes sont des salopes, c'est la conclusion qu'elle veut que je tire ? Son sourire et son regard sont clairement rabaissant. Ce n'est pas étonnant, venant d'une fille si bien habillée. Même si elle aurait pu sortir des clichés établis... Qu'elle ne se dise pas que je vais rester assis à ne rien dire après ce qu'elle vient de me balancer.

« Tu aurais tort de ne pas y aller, ça te rendrait certainement moins stupide ! Puis jaloux de quoi ? Tu vois correctement ? C'est bien une assiette qu'il y a devant moi, non ? »

Assiette que je n'arrive pas à finir, j'ai assez mangé avec mon entrée. Je lui ris au nez avant de répondre.

« Certaines personnes ne supportent pas de manger dans les plats des autres... Si tu proposes ton assiette tout entière, c'est forcément le plat d'un autre, même si tu n'y as pas touché. Et j'ai protégé mon plat pour une raison pratique ! Je ne voulais pas recevoir de postillon dans mon assiette. »

Je me tourne vers le gars pour m'excuser rapidement de ce geste avant de continuer vers la fille.

« Y'a pas que tes manières qui me dérangent ! Sache cela dit que je ne bougerais pas avant d'avoir terminé. Et si ça t'embête, tu peux aller chercher une place plus loin à ma place. »

Pour un premier jour, ce n'est vraiment pas ce que j'aurais souhaité. Mais je ne me considère pas en tort, c'est elle qui s'est emportée trop vite. Je soupire, lassé d'avoir dû répondre à cette fille. Son comportement m'énerve tellement ! C'est possible de changer d'attitude d'une personne à une autre avec une telle aisance ? Ennuyé par la situation, mais pas devenu muet pour autant, c'est au gars que je m'adresse.

« Elle n'est pas la seule à vouloir connaître ton nom. »

Inutile de préciser que je me contre-fiche de savoir si la fille s'appelle « poêle à frire », « chaise de jardin », ou autre.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Law
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Une première approche..   Mar 22 Sep - 19:43

Finalement, avec des réactions pareilles de leur part, peut être que je vais rester dans le coin. Ça me divertira un peu autrement que pas la musique. Ca ne peut pas me faire de mal tant que je ne parle pas trop de moi. 

- Et toi ? Où as-tu appris à parler et t'exprimer de la sorte ? Que je n'aille pas là-bas… lança-t-elle avec un regard qui lance au défi.

Et voilà, les embrouilles commencent. C'est donc ça dont tout le monde parle, le conflit intersections. Franchement, je m'en serait bien passé. Je suis venue dans cette université pour fuir un peu le climat pesant où j'étais, c'est pas pour devoir supporter une bande de gamins qui suivent les idéologies infondées de leurs paternels. 

- Ce n'est pas ton problème, si je souhaite proposer mon plat c'est mon choix ! Après peut-être es-tu jaloux ? Je ne propose pas le partage tout simplement parce que certaines personnes ne supporte pas de manger dans les plats des autres, comme toi par exemple, après tout, tu as protéger ton plat à l'instant. Et si mes manières te dérange, tu peux aller voir ailleurs, maintenant que la place s'est libéré !

Elle continue sur sa lancé et incendie le pauvre gars sans manquer de me rappeler le scandale que je viens de faire. Merci. Finalement, je ne sais pas si je vais trop m'attarder avec celle la. Malgré qu'elle soit dans ma classe et des fringues de riches, elle n'a pas vraiment de classe dans sa façon de parler. 

Le garçon lui réponds de façon sereine et froide. Ça va bien avec sa posture et son physique. Je m'attendais à ça. 

- Tu aurais tort de ne pas y aller, ça te rendrait certainement moins stupide ! Puis jaloux de quoi ? Tu vois correctement ? C'est bien une assiette qu'il y a devant moi, non ? Certaines personnes ne supportent pas de manger dans les plats des autres... Si tu proposes ton assiette tout entière, c'est forcément le plat d'un autre, même si tu n'y as pas touché. Et j'ai protégé mon plat pour une raison pratique ! Je ne voulais pas recevoir de postillon dans mon assiette. Y'a pas que tes manières qui me dérangent ! Sache cela dit que je ne bougerais pas avant d'avoir terminé. Et si ça t'embête, tu peux aller chercher une place plus loin à ma place.

Bien répondu petit gars. Mais c'est vrai que tu as manqué de tact aussi en protégeant ton assiette de la sorte. Comme si j'étais assez débile pour cracher dans ton plat. 

Puis le deux me fixèrent, comme si j'avais un énorme pustule sur le visage et me demandent mon nom. Mon nom ? Mais pourquoi faire ? Comme si c'était utile de connaître mon nom. Je vais vous apporter plus d'ennuis qu'autre chose. Puis, ce n'est pas en un pseudo repas qu'on peut se lier d'amitié, surtout qu'à part vous chicaner, vous ne faite rien de vraiment intéressant.

- Eden. Je suis Eden Law mais ça ne vous avancera en rien de savoir ça. Et si vous continuer a vous disputer comme des gamins de maternelles, je vais aller trouver un coin plus calme.

Froid, clair et net. Rien de mieux pour imposer ma volonté sans que cela paraisse trop comme un ordre. Non mais sans rire, pire que des gosses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rias Gremory
Admin
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 21
Localisation : Alone In The Dark

MessageSujet: Re: Une première approche..   Ven 25 Sep - 15:04

« Tu aurais tort de ne pas y aller, ça te rendrait certainement moins stupide ! Puis jaloux de quoi ? Tu vois correctement ? C'est bien une assiette qu'il y a devant moi, non ? »  dit-il en riant avant de reprendre :

« Certaines personnes ne supportent pas de manger dans les plats des autres... Si tu proposes ton assiette tout entière, c'est forcément le plat d'un autre, même si tu n'y as pas touché. Et j'ai protégé mon plat pour une raison pratique ! Je ne voulais pas recevoir de postillon dans mon assiette. » 

Je doute en tout cas, que sa me rendrait moins stupide : il ne se rend pas compte que je parle de la jalousie d'avoir une jeune femme telle que moi pour offrir son repas. Après tout, je mettrais ma main sur un billot que beaucoup aimerais que je leur offre mon repas.

Quel rustre tout de même, quand je pense que je dois m'abaisser à son niveau pour me faire entendre et ne pas passer pour la petite noble de service qui se tait devant ce genre de type. J'avoue ne pas avoir été très diplomate, mais je ne supporte pas les manières de ce types, peut-être devrais-je faire un effort pour éviter que sa empire...

Le jeune homme qui attire ma colère se tourne vers le blondinet, lui faisant un signe d'excuse avant de reprendre son dialogue envers moi :

« Y'a pas que tes manières qui me dérangent ! Sache cela dit que je ne bougerais pas avant d'avoir terminé. Et si ça t'embête, tu peux aller chercher une place plus loin à ma place. »  dit-il en finissant de me tenir tête et en s'adressant au garçon à côté de moi :

« Elle n'est pas la seule à vouloir connaître ton nom. » 

Si il croit que je vais changer de place, il se met le doigt dans l'oeil, contrairement à lui, j'ai demandé poliment au jeune homme qui occupé cette tâble.
C'est étonnant, d'avoir des intérêts communs avec lui... d'un autre côté, je devrais faire la même chose avec lui, c'est assez désagréable de devoir les désigner par "le garçon", le "blondinet" et j'en passe... rien que d'imaginer la façon dont on pourrait parler de moi me gêne d'ailleurs : "la fille aux cheveux rouges" pour les plus respectueux, autrement ce serait "la riche, la princesse" et je pense que "l'ami" que je viens de me faire doit en déborder dans le genre "la cruche", "la débile", "la casse-******" et j'en passe...

- Eden. Je suis Eden Law mais ça ne vous avancera en rien de savoir ça. Et si vous continuer a vous disputer comme des gamins de maternelles, je vais aller trouver un coin plus calme.

J'ignore si le jeu de mot est prémédité, mais j'apprécie son prénom, je ne m'attendais pas à rencontrer un prénom aussi original que celui là un jour.

"Enchantée, Eden. Je m'appelle Rias Gremory" lui dis-je en souriant, malgré sa façon de parler froidement, comme si il essayait d'effrayer les autres afin qu'on le laisse tranquille.

Cependant, il a raison, on se prend la tête comme des gosses et lui se retrouve entre nous deux à supporter nos chamaillerie, c'est ma réputation en un sens qui va en prendre un coup, mais l'autre garçon à le don de ne pas me plaire, en particulier ses manières, mais bon, je dois me rendre à l'évidence, j'aurai pu, et même dû réagir de façon plus « sage », j'entache mon nom en me comportant de la sorte, ça ne sera pas une chose facile mais, pour la bonne entente avec Eden, je vais devoir le faire :

Je regarde l'autre garçon :

"Je te prie d'accepter mes excuses, je n'aurai pas dû me comporter de la sorte avec toi, mais je n'ai pas apprécié tes moqueries, quant à ta façon d'être, je suppose que c'est parce que je n'ai pas eu la même éducation que toi, que je me suis montré… stupide." lui dis-je, les yeux s'évadant ailleurs que sur lui, pleine de honte. "Et pour respecter le calme que désire Eden, ce serait mieux d'arrêté de se s'envoyer des paroles à la figures…"


Sa me fait pas super plaisir de m'excuser, mais si je ne le fais pas, Eden risque de partir et de plus, avec un peu de chance, l'autre garçon acceptera mes excuses, ce qui nous permettraient de parler plus...tranquillement si j'ose dire...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une première approche..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une première approche..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Yonkou] Première approche avec l'équipage de Morris.
» Eben&Ange • Première approche
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Sekaï :: Zone Hors RP :: Corbeille-
Sauter vers: